Relation médecin-patient : les brochures font tomber les tabous

5 février 2013

Relation médecin-patient : les brochures font tomber les tabous

Selon une récente étude réalisée par l’institut MédiQual Research auprès d’un échantillon de 306 médecins généralistes, les brochures d’information mises à disposition des patients dans la salle d’attente facilitent le dialogue sur les sujets sensibles.

tabous-articleblogTroubles de l’érection, IST, mycoses, incontinence, herpès ou halitose : autant de sujets tabous, dont les patients n’osent toujours pas  parler à leurs médecins.

Malgré les nombreuses campagnes d’information à la télévision, les tabous ont donc la vie dure, réduisant beaucoup de patients au silence et rendant difficile la prise en charge par les professionnels de santé.

Ces thèmes réunissent pourtant des milliers de patients sur les forums où l’anonymat libère la parole. Ils sont donc parfaitement informés de l’existence de traitements et des solutions que pourraient leur apporter leur thérapeute, mais ils n’osent pas faire le dernier pas.
Alors comment libérer la parole ?

L’étude réalisée par l’institut MédiQual Research, met en évidence que ce dialogue est possible si le médecin prend la parole dans la salle d’attente en y plaçant des brochures sur ces sujets tabous.
En effet, 91% des médecins dont la salle d’attente est équipée d’un point d’information IDS Santé, reconnaissent que les dépliants et brochures mises à la disposition des patients, permettent d’aborder plus facilement les sujets délicats. 36% notent que ces mêmes dépliants incitent les patients à poser des questions en dehors du motif principal de la consultation.

Et si avec ses 570 millions de visiteurs par an, la communication en salles d’attente était le meilleur moyen de faire tomber les tabous ?

Tweet about this on TwitterShare on FacebookGoogle+Share on LinkedIn

Laisser un commentaire

Soyez le premier à commenter !

wpDiscuz