devenir_acteur_santé.jpg

News

Le blog d'IDS media est consacré au wait marketing et à la communication auprès des professionnels de santé et du grand public en salle d'attente. 

Innovations, conseils, best practices, cas pratiques... Il a pour but de partager notre expérience - 25 ans déjà ! - et notre expertise du marketing, dans le secteur de la santé et des médias notamment.

Bonne lecture !

Le 06/12/2017

Communication patient : aucun sujet n’est tabou, s’il est bien traité

La médecine, parce qu’elle touche au corps, relève de l’intime. Et certaines pathologies sont difficiles à aborder par les patients, car en plus de leur dimension médicale, elles affectent l’image qu’ils ont d’eux. Les messages diffusés en salle d’attente se révèlent un vrai levier pour combattre et faire tomber certains tabous.

La communication patient en salle d'attente favorise le dialogue avec le médecin


Constipation, bouche sèche, hémorroïdes, incontinence, mycose, dysfonctionnement érectile… pour communiquer efficacement sur ces sujets, le mix affichage-documents imprimés se révèle particulièrement adapté.
L’affichage interpelle le patient et le sensibilise, en toute discrétion, en délivrant une information qui favorise le dialogue médecin-patient. Ainsi, à la faveur d’une consultation, le patient pourra aborder un sujet dont il n’aurait peut-être pas osé parler s’il n’y avait pas été incité par le message vu en salle d’attente. Une étude Opinion Way de 2017 confirme d'ailleurs que 72 % des patients jugent l’information en salle d’attente intéressantecar ils peuvent en discuter avec le médecin juste après sa lecture.

 

Les brochures, un support de communication particulièrement adapté


Quant aux brochures mises à disposition dans la salle d’attente, en traitant avec pédagogie des sujets tabous, elles contribuent à dédramatiser. Emportées dans la salle de consultation, elles libèrent la parole et permettent d’ouvrir le dialogue. Une étude menée en 2013 auprès des médecins* rapporte que 91 % d'entre eux pensent qu’une brochure sur un sujet tabou, comme le dysfonctionnement érectile, aide le patient à questionner le médecin sur le sujet pendant consultation.

D’ailleurs, 40 % des médecins déclarent que leurs patients apportent des brochures lors de la consultation pour aborder un sujet délicat.

CAS PRATIQUE : Campagne sur les hémorroïdes


Les brochures se révèlent être des supports de prédilection pour inciter au dialogue sur les sujets sensibles et améliorer la communication patient / praticien.

Une analyse de la campagne sur les hémorroïdes menée en 2017 par IDS media dans 1980 salles d’attente en médecine générale confirme l’intérêt d’opérations de communication sur les sujets tabous.

En effet, 46 % des médecins déclarent que de nouveaux patients souffrant d’hémorroïdes se sont déclarés à la suite de la campagne et il a été observé que 84 % des brochures mises à disposition ont été emportées par les patients.

* Mediqual Research 2013 : Opinions et attitudes des médecins généralistes vis-à-vis de l’information santé

 

Medias de la salle d'attente