devenir_acteur_santé.jpg

Le blog d'IDS media est consacré au wait marketing et à la communication auprès des professionnels de santé et du grand public en salle d'attente. 

Innovations, conseils, best practices, cas pratiques... Il a pour but de partager notre expérience - 25 ans déjà ! - et notre expertise du marketing, dans le secteur de la santé et des médias notamment.

Bonne lecture !

Le 07/02/2018

4 arguments clés en faveur de la communication dans les lieux de santé

Il existe une diversité de supports complémentaires pour s'adresser aux patients en salle d'attente en fonction de leurs habitudes de lecture et de leur réceptivité à certains outils de communication. Une offre qui séduit les professionnels de santé en quête d'outils de communication, ainsi que les acteurs des secteurs de la prévention santé et du bien-être qui souhaitent communiquer au cabinet médical. Mais pourquoi ?

1er argument : la réceptivité liée au lieu


La santé est un sujet trop sérieux pour être traitée à la légère. C'est sans doute pour cette raison que la communication dans les lieux de santé est si performante sur tous les sujets qui touchent aux problématiques de santé, qu'il s'agisse de soin, de prévention ou de dépistage. En effet, au moment où il entre dans la salle d'attente de son médecin, généraliste ou spécialiste, le patient est inconsciemment prédisposé à entendre et écouter des recommandations et des consignes pour son bien-être. Carole Avril, directrice générale de la Fédération française des diabétiques, explique : "L’ambition de la Fédération est de sensibiliser le grand public au plus près de ses lieux de vie et les salles d’attente constituent pour cela des endroits stratégiques". Un avis que partage Joseph Lefebvre, président de l'agence de communication La Famille XXL : "Lorsque le message est perçu par le public dans un cadre favorable, comme les salles d’attente de cabinets médicaux, la sensibilisation est beaucoup plus forte".

2e argument : l'intérêt des professionnels de santé


Les professionnels de santé, de plus en plus confrontés à des patients abreuvés d’informations, qui ne se révèlent pas toujours pertinentes, doivent redoubler de pédagogie. La communication au cabinet médical, qui permet d'ouvrir le dialogue et de lutter contre certaines absurdités qui courent sur le Net, peut être complétée d'outils de communication spécifiquement conçus à l'intention du personnel de santé. Taline Satamian, chef de produit dans une entreprise de technologies médicales, confirme : "Pour soutenir nos actions de communication et de marketing direct, nous avons fait appel à IDS Média, dont la particularité est de connaître parfaitement les professionnels de santé, leurs attentes et leur mode de fonctionnement". Laurent Verniest, médecin généraliste dans une maison de santé de Steenvorde (Nord), considère la communication en salle d'attente comme un réel soutien à son exercice quotidien : "En collaboration avec IDS Média, nous avons installé de multiples écrans d’information connectés visibles par tous les patients. Messages de santé publique, quiz, actualités, les boucles de trente minutes sont totalement modulables et renouvelées tous les mois. On peut même y ajouter, quand nous le souhaitons, des informations propres à notre maison de santé. En résumé, nous disposons désormais de notre propre programme sur écran !"

3e argument : la qualité de l'information


La communication dans les salles d'attente médicales est perçue comme de l'information et non comme de la publicité. L'adhésion au message est donc importante et les retombées immédiates. C'est ce que Véronique Linares, Directrice de la communication et de la collecte de France Alzheimer et maladies apparentées expérimente à chaque campagne : "Nous observons des pics de connexion à notre site Internet à chaque campagne en salle d'attente et 94 % de nos brochures sont prises et emportées par les patients". Côté laboratoire, le constat est identique, Thibaut Leturgez, chef de produit au département oncologie de Bayer, détaille : "Mettre en place une information pertinente et s’adresser aux patients dans les salles d’attente est indispensable dans le cadre des campagnes de dépistage. Sensibiliser et dépister à temps, c’est aussi rendre les patients plus responsables et acteurs de leur santé."

4e argument : la complémentarité des médias


L'efficacité d'une campagne est d'autant meilleure qu'elle met en œuvre différents médias, ce qu'apprécie Véronique Linares, Directrice de la communication et de la collecte de France Alzheimer et maladies apparentées : "IDS media nous séduit aussi par sa capacité d’adaptation rapide et permanente aux évolutions des attentes du public, ce qui nous permet d’élargir notre audience. Dernièrement, les écrans d'affichage dynamique nous ont convaincus pour la campagne que nous avons menée à l’occasion de la Journée mondiale Alzheimer, du 21 septembre 2017".  Joseph Lefebvre, président de l'agence de communication La Famille XXL, reconnaît également l'efficacité dont a profité son client l'ARS Île-de-France, lors de sa campagne de sensibilisation des Franciliens au problème de l’engorgement des urgences : "La mise en scène au sein même des cabinets médicaux via les affiches, les brochures ou les panneaux d’affichage a largement optimisé l’impact de cette campagne."

Rédaction: Agathe Bozon

Medias de la salle d'attente