devenir_acteur_santé.jpg

News

Le blog d'IDS media est consacré au wait marketing et à la communication auprès des professionnels de santé et du grand public en salle d'attente. 

Innovations, conseils, best practices, cas pratiques... Il a pour but de partager notre expérience - 25 ans déjà ! - et notre expertise du marketing, dans le secteur de la santé et des médias notamment.

Bonne lecture !

Le 27/03/2018

L'affichage dynamique, nouvel allié de la prévention santé

Déjà du temps d'Hippocrate, médecin grec né en 460 avant J.-C., père de la médecine qui posa les bases de l'éthique médicale, la promotion de la santé était au premier rang des obligations du médecin. Cette obligation n'a pas changé, mais elle s'adosse aujourd'hui à des moyens et à des outils nouveaux, qui ouvrent le champ des possibles en termes de pédagogie, pour une meilleure efficience. Les écrans d'affichage dynamique installés dans les salles d'attente des cabinets médicaux en sont une bonne illustration. Explication.
Le serment d'Hippocrate, que les médecins prêtent avant de pouvoir exercer, est le texte fondateur de la déontologie médicale.
Après la fidélité à l'honneur et l'engagement de probité, quand il prête serment, le médecin déclare : "Mon premier souci sera de rétablir, de préserver ou de promouvoir la santé (…) J'informerai les patients des décisions envisagées, de leurs raisons et de leurs conséquences". Cette obligation est reprise par l'article 35 du code de déontologie médicale qui dispose : "Le médecin doit à la personne qu'il examine, qu'il soigne ou qu'il conseille, une information loyale, claire et appropriée sur son état, les investigations et les soins qu'il lui propose. (...)".

L'affichage dynamique au service de la prévention santé


L'information est un devoir du médecin et un droit des patients. Au cours des dernières décennies, la demande des patients concernant les questions de santé n'a cessé de croître. Désormais le patient veut a minima comprendre les choix thérapeutiques qui le concerne, voire s'impliquer. Si les médecins se doivent de répondre à leur obligation de façon claire, appropriée et loyale, il n'en est pas de même des autres sources d'informations, toujours plus nombreuses.

Lorsque la connaissance médicale était réservée au seul cercle des initiés, les informations émanaient de personnes compétentes et légitimes dans leur prise de parole. Aujourd'hui, les outils de communication connectés permettent un accès par tous, tout le temps et partout à la connaissance, avec un dangereux corollaire : n'importe qui peut aussi s'exprimer sur un sujet et faire de l'audience, et les sujets ayant trait à la santé n'échappent pas à la règle.
D'ailleurs, une étude de la revue Science, menée de 2006 à 2017 sur 126 000 informations circulant sur la Toile, a mis en évidence que les fake news circulent plus rapidement et sont 6 fois plus lues que les vraies informations.
Il est donc essentiel que les informations de santé puissent être remises en perspective et corroborées par le discours éclairé du professionnel de santé, et ce dans un contexte favorable à son assimilation. La salle d'attente répond à cette double nécessité. 
Les écrans d'affichage dynamique placés dans les salles d'attente sont vus par 100% des patients en salle d'attente. Ils permettent donc de sensibiliser largement et de véhiculer simplement des messages de prévention santé auprès d'une audience large dans un environnement où celle-ci est particulièrement réceptive aux problématiques de santé.

Pôle de santé de la Sure_Hygiene Dentaire_03

La salle d'attente répond à une mission de santé publique

La salle d'attente a toujours été très largement utilisées pour diffuser des messages. Certains d'entre eux correspondant à une obligation (tarifs des principaux actes, situation du médecin au regard de la convention, avertissement des patients lors de l’utilisation de fichiers informatiques, numéros de téléphone à appeler en cas d’urgence, appel du 15 pour les urgences vitales, appartenance éventuelle à une association de gestion agréée...).
Depuis le 20e siècle, qui a vu se développer la prévention, d'autres informations, qui relèvent du libre choix du médecin, sont diffusées en salle d'attente. On voit alors apparaître des affiches qui véhiculent des messages préventifs à l'instar de la campagne de prévention sur le tabac du Comité français d'éducation pour la santé (CFES), en 1972.
Au fils des ans, la salle d'attente se révèle un lieu idéal de sensibilisation à la santé et à la prévention, comme le confirme le Baromètre Médecine Générale de 2009, qui fait apparaître que 80 % des médecins pensent que les campagnes d'information grand public avec mise à disposition de supports écrits leur permettent de mieux accomplir leurs missions de prévention et d'avoir un rôle d'avantage reconnu dans ce domaine.

 


L'affichage dynamique : amplificateur des messages de prévention


Dernier né des outils de communication en salles d'attente, l'écran dynamique se révèle un outil performant plébiscité par les médecins et les patients dans le cadre des campagnes de prévention et de sensibilisation.
En effet, il réunit les atouts de tous les autres outils, avec une valeur ajoutée supplémentaire majeure : son attractivité qui entraîne une plus importante mémorisation des messages.
Ainsi des études ont démontré une amélioration des connaissances des patients sur un thème médical visionné en salle d'attente sur écran dynamique, une incitation à poser des questions sur le sujet avec le médecin lors de la consultation, une modification du comportement lié à la santé et une remise en cause des idées reçues.

L'écran dynamique se fait l'allié de la mission de prévention et d'information des praticiens et personnels de santé, car il répond à une habitude de consommation des écrans, croissante dans la population française. Il offre en outre des possibilités techniques qui permettent d'affiner le message à la cible et de le compléter via des renvois vers des sites ou d'autres supports.


Medias de la salle d'attente

 

Rédaction: Agathe Bozon